Une promenade dans la nature

Une promenade dans la nature, un loisir spirituel.

une promenade dans la nature et les vignes

La nature possède un pouvoir mistique, difficile à décrire. Son essence douce et quiète nous séduit; son équilibre et sa prestance nous captivent; son ardeur et splendeur nous enivrent. .

Elle sauvegarde, cachés, d’incommensurables secrets et de notables bontés. Des énigmes innocents, prêts à être révélés aux plus inquisiteurs, plus contemplatifs et plus tranquilles êtres humains. Elle incarne la personnification plus parfaite et simple du cosmos; la métaphore plus claire et directe de la vie intense.

Une promenade dans la nature peut se convertir, pour les plus illuminés sages et curieux explorateurs, en une véritable expérience spirituelle. En un loisir sensoriel, ludique et pausé, vif et mesuré.

les fleurs dans une promenade dans la nature

Ses couleurs composent un cadeau pour la vue; ses odeurs, un charme pour l’odorat. Ses sons, la joie de l’ouïe, ses textures, l’enivrement du corps.

La nature domine, avec maîtrise et grace, le don de l’impassibilité: elle maintien, sous la chaleur suffocante du soleil estival, une apparence calme. Elle succombe aux pluies torrentielles, sans plaintes ni craintes. Elle s’abandonne au froid glacial, avec légèreté et acceptation. Elle souffre les éclats du tonnerre, avec humilité et patience.

Se promener dans la nature nous transmet, de façon discrète mais intense, une énergie différente, qui apaise notre tempérament, modère nos anxiétés, ralentit notre flux de pensées, et nous connecte à nouveau, avec le moment présent. Elle nous envoie des vibrations qui adoucissent nos peurs et atténuent nos désirs. Des ondes qui mitigent nos expectatives et neutralisent nos perspectives.

une promenade dans la nature et ses sentiers verdoyants

Son essence tranquille, sa nature pacifique et sa personnalité flexible s’introduisent à travers nos pores, naviguent dans nos veines, pénètrent nos barrières. Une promenade dans la nature, tempère, petit à petit, notre respiration, nous enivre avec son oraison, et nous lénifie avec dévotion.

Notre corps s’allège, devient souple et léger; il s’ouvre, s’amplifie et crée un espace infini. Petit à petit, avec lenteur mais prestance, nous diluons toutes les peurs qui nous ont dominé, toutes les paroles qui nous ont découragé, tous les désirs qui nous ont opprimé, toutes les pertes qui nous ont dénué.

Une promenade dans la nature nous submerge, de nouveau, dans l’unique et l’intemporel. Dans l’espace et le temps le plus pur et vital: le moment présent. Unique et éternel, palpable et puissant, profond et précieux, fidèle et terrestre, réel et spirituel. Le seul qui mérite d’être vécu; le seul qui puisse être vécu. S’y introduire, avec compassion et tendresse, avec curiosité et sans crainte, avec diligence et patiente. C’est, de toute façon, la seule voie pour triompher dans la vie, la seule manière d’apercevoir la vérité, le seul chemin pour sentir l’éternité. Redevenir ce que nous sommes réellement: des êtres mortels et des âmes immortelles, des individus émotionnels et des personnages temporels. Retourner d’où l’on vient. Retrouver notre origine et notre début. Rejoindre le néant éternel et spirituel, la vacuité légère et immatérielle.

Se promener dans la nature nous conduit vers la félicité, nous guide vers la vérité.

Laissez un commentaire

Related Posts